Duo lyrique Harpe et voix


Jocelyne Lucas et Isabelle Marie
Interprètes :
Jocelyne Lucas, soprano,
Isabelle Marie, Harpe
 
Le programme « Romances et mélodies italiennes » (extraits sons et vidéos) fait découvrir une autre facette des compositeurs très connus pour leurs opéras, tels : Bellini, Donizetti, Verdi, Puccini….
Toutes ces mélodies sont au service du texte et sont pour la plupart dans le style du bel canto. Elles rappellent des airs comme, « Casta diva » dans la mélodie Vaga luna de Bellini. « Sole e amore » de Puccini rappelle le quatuor de l’acte III dans la Bohème. On peut aussi entendre dans la romance « In solitaria stanza » de Verdi, la cavatine de Leonora extrait du Trouvère.
Ces mélodies, peu connues, étaient écrites pour être interprétées dans les salons, lors des soirées musicales au XIXème siècle.
La harpe accompagne parfaitement ces mélodies et ce duo se prête tout à fait à l’esprit du salon musical. Ce programme où se côtoient tour à tour Bellini, Verdi, Puccini, Donizetti, Tirindelli, Tosti, dure environ une heure vingt sans entracte.
 

Isabelle Marie et Jocelyne Lucas jouent aussi un programme « Héroïnes romantiques italiennes » (extrait sons et vidéos) d’une durée d’une heure quinze,où elles interprètent des airs très connus, comme Norma avec le célèbre air « Casta Diva », Mme Butterfly : « Un bel di vedremo », La fille du régiment avec le célèbre air de Marie…La harpe aussi jouent de beaux extraits de Lucia di Lamermoor, aussi une fantaisie « assise au pied d’un saule » extrait d’Otello de Rossini…

Elles ont été enregistrées dans un CD sous le titre Melodia Amorosa, disponible sur ce site.

Balade à Venise (extraits sons et vidéos) est une visite musicale de la cité des Doges qui s’étend sur deux siècles. Ce programme commence par l’époque baroque vénitienne, représentée par deux figures emblématiques, Marcello et Vivaldi. Venise a inspiré des générations d’artistes, dont Renaldo Hahn, qui visitait régulièrement Venise en compagnie de Marcel Proust. Ses mélodies en dialecte vénitien telles que Sopra l’acqua ou la barchetta font penser à des sérénades nocturnes. Schumann a lui aussi composé, dans son cycle Myrthen, deux lieders consacrés à Venise, les  venezianische lieders. 

Ce programme laisse aussi une belle place à Rossini, avec la Regata Veneziana, qui décrit avec bonne humeur une régate à Venise. Ces mélodies font partie de son recueil « les Péchés de vieillesse ». Verdi est aussi mis à l’honneur avec un air de son opéra Rigoletto, créé à la Fenice de Venise. D’autres compositeurs, comme Tirindelli, Donizetti, Offenbach avec sa fameuse barcarolle composent ce programme d’une durée d’une heure trente environ.

Presse : JVersailles